La Nouvelle Zélande, pays enchanteur…J7-J9

Installé à Rotorua (à peine 1h de Taupo), nous prenons la température de la ville. Relativement calme, il semblerait qu’il n’y ait qu’à Auckland que le rythme soit soutenu et un peu stressant pour nous. Donc, c’est avec plaisir que nous investissons cette ville en commençant par une marche autour du lac bleu (« Blue lake »). La ville compte plus de 16 lacs aussi majestueux les uns que les autres.

Sur le chemin, les arrêts ont été nombreux pour observer les piscines de boue chauffées par de l’eau géothermique. La puissance de la Terre ne peut être mieux mise en valeur! Ce bouillonnement incessant des entrailles de la terre, prouve à quel point rien n’est immuable!

Geyser à Rotorua

Les rivières d’eau bouillantes (500°C) coulent à nos pieds et nous inviten’y, telle les sirènes d’Ulysse, à y tremper nos doigts! On se sent bien petit face à cette force qui gronde sous nos pieds.

Piscine de boue bouillonnante

Que dire des geysers qui explosent à plus de 10 mètres de haut, dans un balai incessant et hypnotique, de ces fumées qui s’échappent des trottoirs et des égouts, de cette odeur de souffre qui titillent nos narines?

Cette ville est un documentaire à ciel ouvert de ce que recèlent les entrailles de la Terre. Tout à fait prodigieux et totalement inquiétant également!

Blue Lake

La culture maorie est mise en valeur dans des centres destinés à préserver leur histoire. Certes cela reste très touristique, mais on ne peut négliger le côté authentique de la danse des guerriers qui autorise un étranger à pénétrer dans son village. Cela reste très prenant et pour nous qui sommes habitués aux coutumes de bienvenu dans notre pays, cela nous semble totalement authentique et sincère. C’est assurément une question de ressentie! Ne vous amusez pas à rire ou vous moquer de ce qui est pour eux une tradition ancestrale…se serait une véritable erreur!

La dégustation du Hangi fut également un moment important. Découvrir une culture à travers ses spécialités ou ses plats traditionnels, voilà qui me comble au plus au point. Ce fut le cas pour nos élèves, tout aussi friands de déguster (ou dévorer dans leur cas!) de nouvelles saveurs.

Sculpture maorie

Les forêts primaires sont rares désormais. Peu de pays peuvent se vanter d’en posséder une once. La Nouvelle Zélande en fait partie! Rotorua offre la plus belle et la plus longue traversée en tyrolienne du pays dans l’une des toutes dernières forêt primaire du monde. Crapahuter à travers des arbres de plus de 1000 ans, voler de cimes en cimes, voilà le programme du jour!

Les passionnés qui nous entourent en profite pour nous sensibiliser sur l’importance de protéger ce fragile écosystème de tous les prédateurs. Le fait de réglementer la circulation dans cette zone permet de la protéger et de financer les multiples interventions visant à préserver ce lieu rare et précieux.

Forêt Rotorua (fougères arborescentes)

Les hauteurs de Rotorua offrent une vue incroyable sur la ville et son lac principal. De là nous pouvons laisser nos élèves en quête de sensations fortes, dévaler les pentes en luge. Les activités sont multiples et moyennant un budget conséquent, on peut se jeter dans le vide au bout d’un élastique, dévaler les pentes dans une énorme boule gonflable ou en faire du VTT sur des rampes proches de la verticale!!!

Vue de la ville de Rotorua

Les moutons et les lamas se contentent d’observer tout ce beau monde, aucunement dérangés par les cris et les rires des jeunes et des moins jeunes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s