Écrire pour s’évader…

Cette semaine, j’ai fait l’expérience de l’hypnose comme soutient à la perte de poids! J’ai tout simplement testé une application trouvée sur l’appstore sans vraiment savoir ce que cela allait donner. De toute évidence, ma curiosité m’a poussé dans ce sens, histoire de vérifier si, ce n’était pas la méthode miracle que des millions de personnes (que dis-je « milliards »!) attendent avec impatience.

En fait, hormis la perte de poids, j’ai trouvé tout autre chose, de pas moins important.

J’ai compris que pour atteindre le bien être (ce qui est une quête permanente chez moi!), il fallait avant tout s’écouter et écouter son subconscient…tout cela n’étant pas vraiment clair pour moi, il a fallu les explications d’une spécialiste de l’hypnose pour me permettre de m’y retrouver dans ce monde totalement obscure.

Tenez-vous bien, la majeur partie de sa thérapie consiste à vous faire toucher du doigt ce qui manque à votre équilibre. Par un questionnement savamment orienté, elle parvient à vous faire prendre conscience de ce qui est réellement important pour vous. Et dans mon cas, il n’était pas du tout question de perdre du poids pour me sentir bien…non! Contre toute attente, il s’est avéré que ce qui restait essentiel à mon bien être, était de pouvoir m’évader vers d’autres horizons, de quelques manières que se soit.

J’aurai dû me douter de tout cela, car il y a un moment déjà, j’intitulais mon blog « le temps de s’évader »!

Au delà des excursions et des voyages qui de toute évidence semblent le plus indiqué pour ces fameuses évasions, la thérapeute me rassurait sur d’autres moyens qui me permettaient de m’enfuir loin du monde qui m’entoure. En me faisant parler, elle fini par affirmer que j’utilisais déjà un outil important, sans me rendre compte des impacts bienfaiteurs qu’il produisait sur mon équilibre.

Qu’est-ce qui nous permet d’atteindre ce stade où nous ne voyons plus le temps passer? Où les heures défilent telles des secondes, durant lesquelles notre état second nous procure bien être et apaisement?

Je suis adepte de toutes sortes d’activités artistiques (à mon petit niveau!), tel le pastel, les arts plastiques (avec mes enfants), la décoration, le jardinage…mais ce qui me fait réellement décrocher de mon quotidien reste l’écriture.

C’est mon remède! Celui qui s’avère le plus efficace dans cette quête de l’apaisement dans nos vies quelque peu routinières et stressantes. Confortée par cette découverte (qui vient consolider mes croyances en les transformant en certitude), je poursuis l’objectif que je m’étais fixé, à savoir auto publier l’ensemble de mes ouvrages.

Voici donc le dernier en date, qui représente le premier tome d’une trilogie qui paraîtra petit à petit.

« Sur le chemin » Tome 1: L’improbable.

Il va de soi que tout ceci me conforte dans mon objectif d’aller au bout de mon travail. Je prend beaucoup de plaisir à écrire, avec la certitude que cela reste un excellent moyen de voyager et de m’échapper à travers les tableaux que j’ai choisi.

Dans l’immédiat, il me semble que tous les moyens sont bons pour agrémenter notre quotidien de petits moments de bonheur qui ne nous appartiennent qu’à nous. C’est mon jardin secret où peu de personnes sont invités…

Que se soit la lecture, ou l’écriture, voilà un moyen de s’offrir de nouvelles virées au gré des pages qui défilent.

Résumé:

Angéla pouvait s’estimer chanceuse. Le travail, la famille, les amis…tout semblait suivre le chemin qu’elle s’était fixé. Quant à ce coup de fil improbable venu du bout du monde !…un petit plus qui allait agrémenter ses vacances improvisées !

Délaissant momentanément le rythme strict de son quotidien, elle allait pénétrer un univers bien différent du sien. Se laissant emporter par la promesse de sensations nouvelles, la jeune femme puisera dans ses ressources pour ne pas se perdre et garder en tête ses priorités. Dans la ville la plus romantique du monde, elle allait devoir faire face à l’improbable…Rien ne l’avait préparé à cela…

A une époque où tout va trop vite, il lui faudra lutter contre un monde de paillettes et de promesses dont elle ignore les limites. Peut être est-il déjà trop tard…

« Contre le vent »

« Contre le vent »

Jane de Rochevilde n’en était pas à sa première incartade. Mais cette fois, elle était allé beaucoup trop loin. Les largesses dont elle jouissait étaient désormais compromises par la très conservatrice lady Margareth de Rochevilde, soucieuse de ramener cette jeune femme sur une voie plus respectable. Dans sa quête de liberté, elle apprendra rapidement que rien n’est simple et évident. Les attentes des uns ne sont pas moins importantes que les volontés des autres. Le monde dans lequel elle souhaite vivre était-il si différent des aspirations de sa famille ? Elle n’en était plus aussi persuadé.

Alors qu’elle semblait y perdre son âme, la force de caractère de la jeune impulsive se trouvera confronté aux réalités de son époque. Saura t-elle faire face à cette pression constante qui régit l’aristocratie des Highlands du XVIIIème siècle ? Sur le chemin escarpé qui lui sera imposé, elle croisera l’amitié, la loyauté, la compassion et… cette autre émotion impérieuse dont elle n’arrive pas à saisir la logique…

Plus qu’un roman d’amour, ce récit reflète le parcours d’une vie en pleine éclosion. A l’âge où les responsabilités tendent à se multiplier, une jeune femme au caractère bien trempé devra mesurer ses émotions et accepter de grandir afin d’assumer ses nouvelles responsabilités. La raison…la passion…l’heure des choix et arrivé…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s